Rechercher

Comment bien choisir son séjour linguistique en immersion ?

Dernière mise à jour : 21 avr.


Les grandes vacances approchent et vous êtes nombreux à réfléchir à un séjour linguistique en immersion pour votre enfant ou ado. Mais le choix n’est pas facile car l’offre est pléthorique et les options sont nombreuses.


« Faut-il envoyer mon enfant dans un « summer camp » ou dans une famille d’accueil ?"

« En Angleterre ? quelque part en France ? »

« N’est-il pas trop petit pour se retrouver dans un milieu anglophone tout seul, sans la famille et sans ses copains ? »


Ce ne sont que quelques-unes des questions qui se posent souvent…



Voici 5 conseils qui faciliteront votre choix :



1. Assurez-vous qu’il soit prêt !


Les séjours linguistiques (tout comme les ateliers ou cours d’anglais d’ailleurs) sont rarement un choix d’enfant. Les parents sont beaucoup plus enthousiastes à l’idée que leur enfant parte en immersion que les jeunes qui ne voient que le côté difficile : « Je serai loin de mes copains ! », « Je ne comprendrai rien, cela me fait peur… », « Et si ça se passe mal sur place ? ».


Quelque part, leur frustration et leur peur sont compréhensibles…

Comment s’y mettre alors ?


Le meilleur moyen de motiver un enfant est de l’impliquer dès le départ. Faites-le participer à l’organisation de son séjour. Cherchez ensemble des organismes, des pays, des villes. Choisissez le pays et le climat qui lui convient, filtrez par activités qui pourraient l’intéresser.


Et pour le rassurer, cherchez des témoignages d’autres enfants, copains ou amis ou simplement surfer sur Internet.



Le témoignage de Sacha, campeuse depuis ses 11 ans

L’interview de Noé, parti en summer camp avant son entrée en 6ème

Le lien vers un blog avec témoignages écrits d’enfants et d’ados.

2 . Pensez à la solution 100% British tout en restant en France

Actuellement, 10 % des séjours linguistiques en immersion se font en France.

Cette une excellente solution si vous préférez que votre enfant ne soit pas trop éloigné. De plus, cette option peut vous revenir jusqu’à deux fois moins chère qu’une semaine à l’étranger.


Plusieurs structures sont aujourd’hui spécialisées dans l’organisation de ces séjours, il est même difficile d’en choisir une plus qu’une autre.


Nous vous en avons déniché 3 pour montrer la variété des choix proposés mais n’hésitez pas à chercher avec les mots clés « séjours linguistiques en immersion » dans la barre de recherche Google ou autre.


  • L’académie MyEnglish-Family propose des séjours linguistiques individuels dans des familles anglaises en France. Ces séjours sur-mesure durent de 24h pour les plus timides à plusieurs semaines.

Vous pouvez même choisir entre 2 types de familles d’accueil :

- Des familles franco-anglophones pour une immersion en douceur, pour les enfants de 9 à 13 ans

- Des familles 100% anglaises pour une immersion totale. Cette dernière est idéale pour les lycéens et les jeunes adultes


Ils proposent également des options sur mesure comme un « Pack Adrénaline » pour les amateurs de canyoning ou d'accrobranche selon les lieux de résidence, ou le « Pack Culture et Découverte ».

Ils sont basés à côté d’Annecy mais rien ne vous empêche aujourd’hui avec internet d’organiser à distance.

Cette structure n'est pas labellisée mais elle nous a été recommandée par VOCABLE

  • L’association Bringing people together propose d'ouvrir les portes des foyers anglophones et permettre ainsi aux Français désireux de perfectionner leur anglais de le faire à moindre coût, en France.

Les familles d'accueil résident en Bretagne, Limousin, Normandie, Poitou-Aquitaine, et Val de Loire-Centre.


Vous pouvez directement voir le profil des familles sur le site internet : une « fiche » de chaque famille avec un « CV « très sympa, avec photos des hôtes et de leur maison, leurs centres d’intérêt, les animaux qu’ils ont…


Pour voir leur fiche et photos, cliquez vite ici


Cet organisme n'est pas labellisé mais nous connaissons des enfants The Little Friends qui ont profité de leurs séjours et qui en étaient ravis.


  • Daily English propose aux jeunes de 8 à 17 ans de vivre dans une famille anglaise pour s’immerger dans un bain culturel typiquement British. Chaque matinée, deux heures sont consacrées aux cours de langue. Leur point fort est qu’ils travaillent exclusivement avec des familles dont au moins un des parents est certifié pour enseigner l’anglais. En moyenne, chaque famille accueille seulement 3 enfants. Ils comprennent un enseignant qualifié (parfois deux) et leurs enfants anglais ou américains, sensiblement du même âge que votre enfant.

Ils proposent des activités du quotidien et aux loisirs : accrobranches, criquet, équitation.

Certaines familles vivent à la montagne, ce qui permet de progresser en anglais tout en dévalant les pistes de ski.

Ils proposent également des séjours en immersion pour des adultes !



3 . Choisissez la destination en fonction de l’âge de votre enfant


Partir où et à quel âge ? Angleterre ou USA ?


À petit âge, "petite" destination… Pour le premier séjour d’un jeune enfant, ne pariez pas sur la longue distance. Faire partir un collégien en Grande Bretagne sera rassurant pour tout le monde. Pas trop loin mais immersion culturelle assurée.

Les lycéens sont quant à eux plus attirés par les États-Unis et l’Australie pour leur côté exotique.


4 . Camps ados ou séjours en famille ? Faites votre choix en fonction du caractère de votre enfant

Lors des Summer Camps, les enfants sont avec d’autres enfant de leur âge, en général de plusieurs pays différents. Leur langue en commun reste l’anglais. C’est l’occasion de créer de nouvelles amitiés, rencontrer plusieurs personnes différentes. Lors des différentes activités, leur vocabulaire s’enrichit automatiquement, cela permet en effet de travailler son anglais tout en passant des vacances souvent inoubliables.

Pour les enfants en quête de socialisation, il est intéressant de se tourner vers cette solution. C’est pour eux l’occasion de vivre en communauté.

Les séjours en famille sont l’occasion de découvrir une autre culture au quotidien. De plus, cette famille sera presque comme un second foyer le temps du séjour. L’enfant vivra à leur rythme, participera aux activités familiales et découvrira son environnement à la manière d’un local. Cela sort souvent l’enfant de sa zone de confort mais il évoluera rapidement en indépendance et en autonomie.


Dans les deux cas, la fameuse expression "apprendre tout en s’amusant" est d’actualité Avec des cours de langue le matin et des activités l’après-midi, les séjours linguistiques permettent en effet de lier l’utile à l’agréable. Stages sportifs autour de l’équitation, du surf, de la nage avec les dauphins, d’un parcours aventure , Découvrir Londres", le chant et la musique avec, Jouer les petits sorciers avec le pack "Harry Potter"…


5. Apprenez à bien sélectionner l’organisme auquel vous confierez votre enfant

Si vous ne passez pas par une structure qui vous a été recommandée par un de vos proches, n’hésitez pas à vérifier quelques informations sur l‘organisme que vous choisissez.

Voici quelques conseils sur ce que vous devez chercher en priorité :


Privilégiez les organismes qui disposent d’un label de qualité comme par exemple :

  • - Le « Contrat Qualité de l’Office» est un label soutenu par le gouvernement, qui sélectionne les organismes les plus sérieux pour leur décerner le label «Contrat Qualité»

  • - L’ UNOSEL », l’union nationale des organisations de séjours éducatifs regroupe les professionnels qui s’engagent à respecter quatre valeurs: confiance, éthique, sécurité et formation.

  • -« NF » (délivré par l’AFNOR et créé en 2000)







Si votre enfant part en Europe, n’oubliez pas de lui demander la Carte Européenne d’Assurance Maladie. Cliquez ici pour le lien.

Vérifiez également s’il est couvert par vos assurances (dont l’assurance de la carte de crédit avec laquelle vous avez réglé le voyage).

Vérifiez le nombre d’enfants hébergés par famille. Sont-ils plusieurs ? Quelles sont les modalités d’hébergement (chambre simple, double, triple) ?


Sauf indication contraire dans la brochure, faites-vous confirmer qu’il sera bien le seul francophone de la famille. Sinon, ces progrès en langue risquent d’être fortement limités.


134 vues0 commentaire